l’histoire et les enseignements d’une douzaine de porcheries industrielles à l’attention du public et du législateur

12 700 Causse-et-Diège, Aveyron 1
48230 Chanac-la-Nojarède 2
86300 Chauvigny. 3
74570 Evires 3
62575 Heuringhem 4
60380 Loueuse 6
14620 Morteaux-Couliboeuf 7
85440 Poiroux 8
67490 Printzheim 9
33113 Saint-Symphorien 12
22340 Trebrivan 13
67330 Zutzendorf 15
12 700 Causse-et-Diège, Aveyron.

Exposons les masques de la réalité !
Histoire de porcherie À Causse-et-Diège et à l’entour, en Aveyron, beaucoup d’habitants s’opposaient pour diverses raisons, en 2012-2013, à l’accroissement d’une exploitation porcine hors-sol dans le Causse. En février 2013, grâce à la prise en compte de grottes préhistoriques à préserver, le cheptel projeté, ainsi que la surface projetée d’épandage du lisier, étaient réduits (de 2.996 à 1.996 places d’engraissement), mais il était toujours question d’accroissement, et celui-ci fut autorisé par le préfet en dépit de l’opposition nettement majoritaire. Démocratie? Conclusion: exprimons le monde tel qu’on le perçoit! exposons LES MASQUES de la réalité de la production hors-sol!

La suite en pdf ici :

Porcheries-12-Histoires-final1